Gallerie des Modes et Costumes Français, 1778-1787, gravure n°ccc 295, La Nymphe à la taille légère (1785)

650 €

Estampe grand format rehaussée à la main de la Gallerie des Modes et Costumes Français, l'un des premiers périodiques de mode fondé en 1778 et considéré comme le plus bel ouvrage sur les modes de l'époque. François Watteau est l'auteur de cette planche présentant une jeune élégante portant une robe du matin et un chapeau à la Chérubin. Cette planche fait partie du 47ème cahier (42ème Suite d’habillements à la mode en 1785).

Titre Gallerie des Modes et Costumes Français, 1778-1787, gravure n°ccc 295, La Nymphe à la taille légère (1785)
Illustrateur Watteau (François)
Type Estampe
Description

Gravure à l'eau forte et au burin tirée en noir et rehaussée à la main. Planche n° ccc 295 dessinée par Watteau (watteau fil. del.) et gravée par Dupin (Dupin scul.). La légende indique : La Nymphe à la taille légère sous l'apparence de sortir seule pour s'hyvernet dans une promenade publique, jette les yeux de part et d'autre pour trouver quelqu'un qui puisse lui donner quelque nouvel agrément et empêcher l'ennui de s'emparer d'elle ; elle est en chapeau à la Chérubin et en robe du matin avec un manchon blanc de poul de mouton de Sibérie".
L'éditeur est indiqué : A Paris, Chez Esnauts et Rapilly, rue St. Jacques, à la Ville de Coutances, Avec Privilège du Roi.
Cadre en stuck doré à décor de perles de style Louis XVI.

Etat Bon état, petits accidents au cadre.
Dimensions 460 x 350 (cadre) ; 325 x 230 mm (planche à vue)
Edition Paris, Esnauts et Rapilly, rue St. Jacques, à la Ville de Coutances, 1785

Cette planche est tirée du recueil Gallerie des Modes et Costumes Français dessinés d'après nature, gravés par les plus célèbre artistes en ce genre et colorés avec le plus grand soin par Madame Le Beau (1778-1787).
La revue publiée par les Srs Esnaults et Rapilly, commence en 1778 et réunit les dessinateurs Pierre-Thomas Le Clerc, Claude-Louis Desrais, Martin, Simonet, Mormantelle, Schenau, Saint-Aubin et Watteau qui signent les planches gravées par Jean-Victor Dupin, Voysard, Patas, Le Roy, Aveline, Gaillard, Martin, Pélissier, Le Beau, Voyssinik, Littret, Janninet, Bacquoy, Lebas, etc. Plus de 400 planches parurent constituant ce que Colas appelle " le recueil le plus beau qui existe sur les modes du XVIIIeme siècle".

Paul Cornu a publié une réédition de l'ouvrage en 1911-1914 à la librairie centrale des Beaux-Arts.

Recently viewed