Abraham Bosse - Le Bal (circa 1634)

2.000 €

Rare eau-forte de beau format dessinée et gravée par Abraham Bosse intitulée le Bal. Parue vers 1634, elle représente un couple d'élégants s'avançant au milieu d'une salle de bal. 

Title Abraham Bosse - Le Bal (circa 1634)
Type Estampe
Illustrateur Bosse (Abraham)
Edition Paris, Chez Le Blond, circa 1634
Description

Une gravure à l'eau-forte tirée en noir. L'épreuve est rognée à l'intérieur du coup de planche. La mention de l'éditeur figure dans le coin inférieur gauche de l'image : "Le Blond excud avec privilege du Roy".

Etat Bon état.
Dimensions 215 x 312 mm (feuille)

Cette planche est ainsi décrite lors de l'expostion Abraham Bosse, savant graveur qui prend place à la BNF en 2004: "La grande salle dallée est ornée d'une cheminée qui vient presque directement du Livre d'architecture d'autels et de cheminées, dont les planches sont gravées par Bosse d'après Jean Barbet, publié en 1633 par Melchior Tavernier : on retrouve en effet sur les deux planches la même disposition générale de la cheminée, les différences principales résidant dans la disposition de Vénus et de l'Amour dans le tableau, et dans le mascaron qui timbre l'ovale dans lequel ce dernier est contenu. La cheminée occupe une place centrale sur le mur du fond ; elle est encadrée de tapisseries dont les sujets sont sans rapport avec la scène représentée. Au son d'un orchestre réduit à une viole de gambe et deux violons, un couple s'avance en dansant, habillé avec le dernier chic. Lui, au milieu géométrique de l'image, est coiffé d'un grand chapeau empanaché. Il porte encore la cadenette ornée d'un noud de ruban, un pourpoint agrémenté de passements et d'une collerette de dentelle, la taille soulignée par une rangée d'aiguillettes, et dont les manches largement ouvertes laissent voir la chemise. Ses culottes, également galonnées, sont arrêtées sous le genou par un large ruban flottant. Il est chaussé de souliers fleuris d'une énorme rose de ruban, alors que la plupart des autres hommes présents portent des bottes. Elle est vêtue d'une robe sombre qui s'ouvre sur un corps de jupe carré tombant jusqu'à terre, ainsi que d'un corsage ne découvrant que le haut du buste, avec des manches découpées à bandes. De chaque côté de l'estampe, hommes et femmes, dans de semblables atours, soit debout soit assis, conversent en attendant de se joindre à la danse. Au premier plan, sur la droite, un siège pliant (ou "ployant") recouvert de tapisserie vient à la fois briser et valoriser la perspective simple de la scène."

Cette composition, l'une des plus célèbre d'Abraham Bosse est reprise par Friedrich Bentel pour un tableau daté de 1634. 

You may also like

Recently viewed